Quand les élèves font du brainstorming

Dans le cadre d’un partenariat avec la Ville de Lausanne, j’ai parcouru les classes d’un établissement scolaire pour des sessions de brainstorming. Projet pilote, Paysages Éducatifs (programme initié par la Fondation Jacobs – plus d’info ci-dessous) offre aux jeunes dès la 9ème année HarmoS de bénéficier d’un atelier d’entrepreneuriat.

La première étape pour ces jeunes est simple ; trouver l’idée. Durant 45 minutes, les élèves sont amenés à réfléchir à des problématiques quotidiennes et à y trouver des solutions. Il ne s’agit pas ici d’avoir des idées raisonnables ou cohérentes, mais de laisser les réflexions naître sans les retenir. C’est la quantité d’idées qui prime ici, plus que leur qualité. Ce processus n’est pas toujours facile, car il n’est pas habituel chez les jeunes… Pourtant une fois lancées, les idées semblent n’avoir plus aucune limite et leur quantité ne fait plus défaut.

PaysagesEducatifs-PremierStart-Brain1  PaysagesEducatifs-PremierStart-Brain2  PaysagesEducatifs-PremierStart-Brain3

Durant ces cinq matinées, 16 classes ont pratiqué le brainstorming entrepreneurial avec plus de 250 élèves. La suite s’est passée le 25 novembre avec la création d’équipes et la définition des projets de manière plus précise. Mais avant de parler du programme, revenons à quelques notions de base du brainstorming :

1/. Pas de jugement, les bonnes idées peuvent survenir de partout – garder à l’esprit que tout le monde peut apporter une excellente idée.
2/. Construire à partir des idées d’autres – ne pas s’arrêter en disant « non » ou « c’est pas possible », mais rebondir.
3/. Un seul à la fois – quand une personne parle, les autres écoutent.
4/. Un maximum d’idées – il s’agit de chercher un nombre maximum d’idées.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les méthodes de brainstorming, prenez contact et nous irons boire un café !

Serge Piguet
Responsable formation

Paysages Éducatifs en Suisse et Paysages Éducatifs avec la Ville de Lausanne