Skip to content
juil 14 / spiguet

Quelques lecons de la Tour Eiffel

  • Elle a été créée à la maison, sur une table de cuisine…
  • … par quelqu’un qui n’y a pas affiché son nom.
  • Cela n’avait jamais été fait auparavant, et n’avait aucune garantie d’être réalisé ou de fonctionner
  • Critiqué par des centaines d’intellectuels et d’experts de son époque
  • Elle aurait dû n’être que temporaire
  • Créée pour être une icône, elle n’a rien d’un accident
  • Elle attire des foules par sa notoriété
  • Quelques traits sur une serviette suffisent à l’esquisser
C’est à votre tour de faire la vôtre.
Bonne fête nationale à tous les français.
Traduit avec l’accord de Seth Godin – www.sethgodin.com
publier sur son blog le 14 juillet 2014.
mai 26 / spiguet

Leadership ?

different « Leadership is scarce because few people are willing to go through the discomfort required to lead. This scarcity makes leadership valuable… It’s uncomfortable to stand up in front of strangers. It’s uncomfortable to propose an idea that might fail. It’s uncomfortable to challenge the status quo. It’s uncomfortable to resist the urge to settle. When you identify the discomfort, you’ve found a place where a leader is needed. If you’re not uncomfortable in your work as a leader, it’s almost certain you’re not reaching your potential as a leader. » ….  

Seth Godin, cité par B. Brown dans Tribes: We Need You to Lead Us (2008)

fév 17 / spiguet

Si j’echoue plus souvent que vous, j’aurai gagne !

Nous définissons souvent la réussite comme étant le moyen d’arriver à ses fins. Je n’y crois pas. Tout d’abord parce que la réussite est le résultat de nombreux échecs. Mais aussi  parce qu’elle ne nous permet jamais d’arriver à un sentiment d’accomplissement total. La réussite est fragile, incompréhensible et surtout elle ne donne aucune garantie.
Les échecs quant à eux peuvent être la plus grande source d’apprentissage. Avoir peur d’échouer fait partie de notre quotidien et pourtant aucun succès n’est arrivé sans échec…
Vous rêvez de réussir ?
En lire plus:
Sophie Lhameen – Rédactrice en chef de Cadre et Dirigeant Magazine - http://bit.ly/1aBYdaY
Site internet 99u.com : http://bit.ly/1eQxsyQ
fév 10 / spiguet

Simplifiez !

Quand nous parlons de notre parcours professionnel, l’histoire dure souvent plus qu’il ne faut. Même s’il ne s’agit que d’un premier emploi, nous pensons devoir raconter de longs récits pour paraître sûrs et expérimentés.
Et si effectivement année d’expertise il y a, le récit deviendrait alors si long qu’une vie ne suffirait pas pour l’écouter.
L’art est de simplifier pour amplifier !
Quand on communique peu, on donne de l’importance aux éléments partagés. La difficulté réside dans la capacité de les choisir et de bien les doser.
Expliquez votre parcours en 3 minutes. Essayez, vous serez surpris de voir à quel point c’est déjà très long ! Si l’exercice vous plaît, passer au niveau supérieur… 60 secondes ! Attention cependant à ne pas basculer du « côté obscur » en ne disant rien.
En lire plus:
Michael Hyatt : http://bit.ly/1alnUZK
Steve W. Martin – HBR : http://bit.ly/L0anAn
fév 3 / spiguet

Inspirez-vous !

La croyance populaire veut que les talents se développent instinctivement ou naturellement. Mais ça ne correspond pas à la réalité. Votre talent se développe en vous inspirant des meilleurs.

En réalité les plus grands talents se sont « inspirés », on « copiés » ou même « volés » de leurs modèles ! Ils ont volés, pas pour reproduire, mais pour s’inspirer. Ils n’ont pas justes observés et notés des généralités, mais distillés certains des plus petits détails avec minutie.

Entre 1400 et 1500, Florence à été le théâtre d’une extraordinaire foison d’artistes qui resteront à tout jamais les références. Si on observe la vie des artistes Donatello, Bertoldo Di Giovanni, Andrea Del Verrochio, Michelangelo, Léonardo Di Vinci nous réaliserons qu’ils ont partagés la même ville à la même période. Leonardo Di Vinci fut l’élève d’Andrea Del Verrochio; durant les années passées dans son atelier,  le futur artiste c’est imprégner des gestes, attitudes et créations de son maître. Son contemporain, Michelangelo, à eu la même opportunité avec Bertoldo Di Giovanni.

 « les bons artistes copient, les grands artistes volent »
Pablo Picasso

Certains écrivains commencent par recopier des textes de leurs auteurs préférés. Les sportifs regardent et reprennent les trucs et astuces de leurs athlètes modèles. Les musiciens ont tous leurs listes de lectures desquelles ils s’inspirent. Vous êtes à l’aise pour parler en public ? Regardez et apprenez certains discours du président Barack Obama, de Nelson Mandela. Analysez les détails, le choix des mots et illustrations, les pauses dans le discours, la respiration, le ton de la voix, le rythme…

Le talent ne se développe pas juste par magie ou par instinct. Il se développe avec assiduité.

En lire plus:
David Banks – The Problem of Excess Genius
Daniel Coyle – The Talent Code
site internet Gizmodo : La copie et le vol chez les artistes et les génies